Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Nécrologie : Paul Gloaguen, des Forces françaises libres

16 Mai 2013 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #Leclerc

 

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Necrologie-Paul-Gloaguen-des-Forces-francaises-libres-_29143-avd-20130513-65137097_actuLocale.Htm

 

 gloagen.jpg

Décédé le 9 mai à Poitiers, Paul Gloaguen http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=71243   fut l'un des premiers à rejoindre l'Angleterre et les Forces françaises libres (FFL) du général de Gaulle, pour poursuivre la guerre à côté des Britanniques. Né à Confort-Meilars le 10 avril 1921, il est reçu à l'école normale de Quimper en juin 1939 et nommé instituteur intérimaire à Meilars.

Bunker d'Hitler

Le 19 juin 1940, il embarque sur l'Ar Zénith pour l'île de Sein, puis sur la vedette de sauvetage La Velleda pour rejoindre Ouessant. Accompagné de ses camarades Marcel Ligavant, Jean Kérivel, Marcel Ansquer et Jean Sergent, il met le cap le 20 juin sur Plymouth, à bord du chalutier lorientais, le Monique André, réquisitionné par la Royale.

Paul Gloaguen participe dans les rangs de la Division Leclerc aux opérations africaines du Fezzan, de Tripolitaine et de Tunisie. Avec la 2 e DB, il débarque le 1 er août 1944 à Utah Beach en Normandie. Il est fait chevalier de la légion d'honneur avec citation à l'Ordre de l'Armée à 23 ans, pour avoir libéré Saint-Mandé et Vincennes.

Toujours avec la 2 e DB du général Leclerc, il participe à la libération de Strasbourg et à la prise du bunker d'Hitler au Berghof à Berghtesgaden. Après deux séjours en Indochine, il est promu à titre exceptionnel au grade d'officier de la légion d'honneur à l'âge de 35 ans. Il prend sa retraite de l'armée en 1965 avec le grade de colonel, pour se consacrer pleinement à sa famille. En 2011, il écrit en préambule de son Carnet de Route dans la France libre : « Devenu vieux, recru de fatigue, dégagé de toute entreprise, rescapé d'une aventure qui sombre dans l'oubli, je mourrai en emportant dans la terre de France retrouvée, après tant de combats, le secret de l'enthousiasme de mes jeunes années. »

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article