Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Joseph Goumy, un Dunois chez les « calots rouges »

Rédigé par francaislibres.over-blog.com

 

 

"Curieux destin que celui de Joseph Goumy. Né le 13 décembre 1914 à Saint-Sulpice-le-Dunois dans une famille de cultivateurs, il combattit durant la seconde guerre mondiale dans les sables de la Lybie et fut mortellement blessé dans un accident lors de la libération de Paris. C'est son histoire que nous ont raconté Viviane Courtin, délégué départementale du Souvenir Français et Jean Bonnet.

Pupille de la Nation, Joseph, Alfred, René Goumy décide de s'engager dans l'Armée. Affecté au 4 e régiment de chasseurs d'Afrique le 27 octobre 1935, il embarque deux jours plus tard à Marseille pour gagner cette unité à Tunis. Le 10 janvier 1938, il se réengage pour trois ans au Service général des troupes coloniales. Le 2 février 1939, il traverse à nouveau la Méditerranée pour rejoindre le 1 er régiment de spahis marocains, stationné à Alep et à Damas, en Syrie.

Le 30 juin 1940, le chef d'escadron Paul Jourdier, commandant le 1 er escadron du 1 er régiment de spahis marocains, refusant l'armistice entre la France et l'Allemagne, rallie la France Libre au Soudan britannique avec une quarantaine de ses hommes, dont Joseph Goumy. L'escadron, qui a participé à la constitution des Forces Françaises Libres du Moyen Orient, est affecté à la 15 e division indienne en Érythrée, prenant part aux combats contre les Italiens. Le 2 janvier 1941, à Umbrega, les « calots rouges » de P. Jourdier effectuent la dernière charge à cheval de l'histoire de l'armée française.

Débarquement avec la 2 e DB

Désormais doté d'automitrailleuses, les spahis de l'escadron Jourdier sont engagés dans de durs combats contre leurs homologues du 1 er régiment de spahis marocains restés fidèles au maréchal Pétain, le 15 juin 1941 à Najah, en Syrie. Constitué le 24 septembre 1942 le 1 er régiment de marche de spahis marocains (RMSM) prend part à la bataille d'El Alamein, le 23 octobre 1942, en soutien de la 13 e demi-brigade de la Légion Étrangère, combats auxquels Joseph Goumy participe.

Par la suite, le 1 er RMSM devient le régiment de reconnaissance de la 2 e division blindée, rééquipé en matériel américain. Entraîné en Angleterre, il débarque le 1 er août 1944 à Saint-Martin-de-Varreville avec la 2 e DB. Les spahis après s'être distingués au Mans, à Écouché, à Argentan, prennent la direction de Paris. Dans la confusion des combats pour la libération de la ville, le 25 août, le maréchal des logis chef Joseph Goumy, du 3 e escadron, sera grièvement blessé lors d'une collision avec un véhicule FFI. Il décède le 3 septembre à l'hôpital du Val-de-Grâce. Joseph Goumy repose dans sa terre natale et son nom figure sur le socle de la statue du général Leclerc, place du 25 août 1944, dans le 14 e arrondissement de la capitale."

Paul Colmar http://www.lamontagne.fr/limousin/actualite/departement/creuse/gueret/2011/11/04/joseph-goumy-un-dunois-chez-les-calots-rouges-1618250.html

Partager cette page

Repost 0