Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Hommage. Une rue Colonel Chandon inaugurée

4 Avril 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #La France Libre

4 avril 2011 Le Telegramme.com     link  :

 

"

La rue du colonel Claude-Chandon, Compagnon de la Libération, tué le 6 août 1944 à Carhaix, a été inaugurée hier matin.

Après un premier hommage en juin2005 lors des Fêtes de La Tour-d'Auvergne, la ville de Carhaix a souhaité baptiser la voie d'accès au nouveau lotissement Manac'h, à Kerhénor, rue Colonel-Chandon. Une plaque à la mémoire de ce héros de la Libération a été dévoilée hier matin, en présence d'élus, de représentants des associations patriotiques et de deux des trois neveux de Claude Chandon: Jean-Pierre Chandon et Hubert Guillemin-Chandon. La cérémonie a débuté par le traditionnel dépôt de gerbe avant que le maire de Carhaix rappelle qui était le héros du jour.

Héros de la Grande Guerre

Né le 29octobre 1894 à Charolles en Saône-et-Loire, Claude Chandon est un héros de la Grande Guerre. Sept fois cité, grièvement blessé, il est décoré la Légion d'honneur et de la Military Cross britannique. Après la guerre, il s'installe quelques années à Paris avant de partir en Guyane où il dirigera notamment une bananeraie. Capitaine de réserve depuis 1932, il est rappelé en 1939 lors de la déclaration de guerre et prend le commandement de la première compagnie de fusiliers voltigeurs de la Guyane. Après l'Appel de juin1940, Claude Chandon se met à la disposition du général de Gaulle, pour poursuivre le combat contre l'avis de ses chefs.

Compagnon de la Libération

Promu chef de bataillon par De Gaulle, en septembre1940 il organise le passage de volontaires en Guyane hollandaise pour continuer la lutte. Nommé Compagnon de la Libération en février1941, il est promu commandant militaire du Cameroun en juillet1942. Il quitte Douala pour Londres le 28janvier 1944. Débarqué le 7juin à Arromanches, il accompagne l'armée américaine vers le sud, puis sillonne la Bretagne en Jeep.

Une embuscade à l'entrée de Carhaix

Christian Troadec est également revenu sur les circonstances de sa fin tragique «Le 6août 1944, alors qu'il a perdu le contact avec les troupes alliées, Claude Chandon, se dirigeant en avant-garde vers Quimper, arrive devant Carhaix, avec trois auxiliaires féminines de l'armée de terre et une jeune résistante, Annick Le Goff. Constatant l'occupation de la ville, le petit groupe la contourne et, quelques centaines de mètres plus loin, devant une ferme de Plouguer, tombe dans une embuscade menée par quelque 80 soldats de la Wehrmacht. Ceux-ci ouvrent le feu, blessant tous les passagers du véhicule. Alors qu'il sort de son véhicule pour demander le cessez-le-feu, le colonel Chandon est abattu d'une balle dans la tête». D'abord inhumé à Carhaix, le corps a ensuite été transféré dans sa ville natale de Charolles.

«La famille très sensible»

Les neveux du colonel Chandon ont à leur tour pris la parole. «Toute la famille est très sensible à cet hommage qui perpétue la mémoire du colonel». Le mot de la fin est revenu à Jean-Pierre Chandon. «J'aime beaucoup la Bretagne intérieure, mais je n'étais jamais venu à Carhaix. À double titre, dorénavant, ce sera une étape incontournable pour moi». "

 

colonelchan-20110404-c138a.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article