Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Une place au nom de François Flohic, natif de la commune - Ploubazlanec

17 Octobre 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #FNFL

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Une-place-au-nom-de-Francois-Flohic-natif-de-la-commune-_22210-avd-20111010-61441218_actuLocale.Htm

 


 

Portrait

Samedi, l'amiral François Flohic, ancien aide de camp du général De Gaulle, a assisté à l'inauguration d'une plaque portant son nom, devant la chapelle de Perros Hamon. À 91 ans, l'amiral qui vit désormais dans le Var n'oublie pas ses racines et sa jeunesse bretonne.

À l'hydro de Paimpol en 1940

Né à Ploubazlanec en 1923, le jeune François Flohic est scolarisé à l'ancienne Hydro de Paimpol quand la France se rend aux Allemands en juin 40. Il décide alors, avec l'accord de ses parents, de quitter la France. Il arrive en Angleterre le 19 juin. C'est là qu'il rejoint le général De Gaulle. Pendant quatre ans, il est engagé dans les forces navales françaises libres. Il participe également au débarquement de Normandie.

J'ai eu de la chance

Le bilan de ses années de guerre, l'amiral François Flohic le résume ainsi. « J'ai eu de la chance, je suis passé à travers, mais tant d'autres sont tombés. » Au sortir de la guerre, sa carrière militaire continue. C'est en 1958 qu'il retrouve le général De Gaulle. Ce dernier le fait aide de camp. Il reste attaché au général jusqu'en 1963. Une parenthèse d'un an s'ensuit. Il retrouve la mer et le commandement de bâtiment. Le général le rappelle en 1965. François Flohic va rester auprès de l'homme de la Cinquième, jusqu'en 1969, après le départ du général du gouvernement, et il sera présent pendant le voyage en Irlande du couple De Gaulle. De 1969 à 1971, il commande de nouveau un navire, le porte-hélicoptères Jeanne-d'Arc.

Le sud pour peindre et écrire

C'est désormais dans le Var, entre Toulon et Sanary, que l'amiral passe sa retraite. C'est là qu'il a écrit quatre ouvrages, Souvenirs d'outre-Gaulle, Ni chagrin ni pitié, Darlan-Laborde, l'inimitié de deux amiraux, et son dernier ouvrage, De Gaulle intime, paru en 2010. Mais la retraite c'est aussi le moment de la peinture. Une exposition de ses oeuvres était aussi organisée samedi.

La Bretagne de temps en temps

« Maintenant, je reviens assez rarement en Bretagne. Je conduis toujours, on se partage la route avec ma gouvernante. Et chaque fois, je suis surpris par les transformations de la région. Mon dernier séjour remonte à il y a trois ans. Mais là, je suis remonté très ému, à cause de l'honneur que la municipalité m'a fait. Je les remercie du fond du coeur. »

 


ln57_1174804_1_px_470_.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article