Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Pol Charbonneaux, Compagnon de la Libération

19 Août 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #FAFL

Encore un bel article de L'UNION L'ARDENNAIS : http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/pol-charbonneaux-compagnon-de-la-liberation

 

 

"Frère de Philippe Charbonneaux, inventeur de la R8 et de la R16 et de Nicole Henriot, Pol Charbonneaux, fils de René Charbonneaux industriel, est né en 1909 au château de Courcelles. Après un service militaire effectué au 18e régiment des Dragons puis à l'école de cavalerie de Saumur (1930-1931), c'est étant réserviste qu'il passe son brevet de pilote en 1938. Prémonitoire sans doute puisque le militaire réserviste entend toujours servir son pays quand éclate la Seconde Guerre mondiale. C'est tout naturellement que cet homme à l'idéal élevé, en mission au centre d'instruction de reconnaissance de Toulouse décide de s'engager dans les Forces françaises libres et de s'envoler pour Londres le 17 juin 1940, la veille du fameux appel du Général De-Gaulle. Vite affecté au groupe de combat N°1, il débarque en septembre 1940 au Cameroun où il doit s'occuper de ravitaillement. Impatient de se rendre encore plus utile il part quelques mois plus tard en Egypte apprendre à piloter un Blenheim.
Un sésame qui lui permet rapidement d'être affecté à Khartoum dans le groupe réservé de bombardement N°1 (GRB1) pour effectuer plusieurs missions en Abyssinie autour du lac de Tana contre les Italiens.


Le GRB1 ayant fusionné avec le groupe de bombardement N°1 de Lorraine, c'est au sein de la première escadrille de Lorraine qu'il participe en Libye aux nombreuses offensives anglaises au-delà de Benghazi. Il échappe de peu au pire en décembre 1941. Alors qu'avec douze appareils dont quatre Oppenheimer accompagné de douze chasseurs Hurricane il devait bombarder une colonne ennemie sur la route de Tocra-Benghazi, sa formation fut attaquée par des Messerschmitt 109. Deux des quatre avions du Lorraine purent s'en tirer dont ceux pilotés par Yves Ezanno et Pol Charbonneaux.
En mars 1942 on retrouve le capitaine Charbonneaux en Syrie avec le groupe Lorraine. Après plusieurs convoyages d'avion entre Takoradi et Calcutta il prend le commandement de l'escadrille Nancy en Palestine avant de rentrer en Angleterre fin 1942 avec le groupe Lorraine.


Son avion prend feu


Jusqu'en septembre 1943 il effectue de nombreuses missions de bombardement. Il en totalisait 77 quand pour des raisons de santé il arrêta les opérations pour devenir instructeur du personnel français venant d'Afrique du Nord.
C'est en juillet 1944 que Pol Charbonneaux rejoint le cabinet de De-Gaulle où il est promu lieutenant-colonel cinq mois plus tard.
On le retrouve en juin 1945 commandant de la base de l'école de pilotage de La Rochelle puis lauréat de la première promotion de l'école de guerre aérienne. Nommé en 1948 à l'État-major de l'armée de l'air le lieutenant-colonel Charbonneaux y est inspecteur de l'aviation du bombardement et du transport. Promu colonel en janvier 1951 il devient attaché de l'air adjoint à l'ambassade de France à Washington (États-Unis).


Alors que le 17 juillet 1954, il décolle avec son C45 sur la base d'Andrews, un incident survenu sur le train d'atterrissage de son appareil provoque un incendie des réservoirs de son avion qui prend feu violemment. Il devait mourir quelques jours plus tard de ses blessures tout comme son compagnon de vol le colonel Bremond attaché de l'air suisse à Washington.
Commandeur de la Légion d'honneur, Compagnon de la Libération, croix de guerre 1939-1945 avec trois citations, officier de l'empire britannique etc... Pol Charbonneaux a été inhumé à Reims.

A.M."

 

 201108184e4c83ed1ea2b-0-copie-2.jpg

Salut au colonel Charbonneaux, au milieu sur la photo en tenue sombre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article