Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Pierre Jouison, de la Marine à la Légion

3 Février 2012 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #1ere DFL

 

Je met en "une", un commentaire envoyé par  M. Jouison, fils de FNFL :

 

 

 

 

 

Officier de la Marine Marchande à la retraite, j'ai rédigé un « Journal de Voyage » sur la vie maritime et militaire de mes ascendants des années 1860 à nos jours.

    Ce journal relate à travers une famille de marins une partie de l'histoire maritime de Bordeaux et de l'estuaire de la Gironde. Le port, le transport de vin, le trafic
maritime, pilotage, remorquage, le long cours, cabotage...
    Le cap Horn, la navigation à la grande-pêche, la Marine Nationale, les paquebots et bien d'autres sujets y sont abordés.


    Les pages de cet ouvrage sont entièrement manuscrites et composées d'aquarelles, de croquis, schémas, timbres-poste, vignettes, cartes postales, plans, cartes de géographie,
photos anciennes et autres documents...

    Une vingtaine de pages de ce carnet sont consacrées au parcours de mon père Pierre décédé en 1990.

  

120126094428170909.jpg
                                            
Pierre Jouison  http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=75776


    Chevalier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur.
    Médaille Militaire.
    Croix de guerre 1939-1945 avec trois citations.
    Médaille de la France Libre ( 18 juin 1940-8 mai 1945 ).
    Croix du Combattant Volontaire.
    Croix du Combattant Volontaire de la Résistance.
    Croix du Combattant 1939-1945.
    Médaille Commémorative avec barrette ( Afrique-Allemagne).

    Titulaires de toutes ces décorations militaires, il les a gagnées en se battant courageusement sur tous les fronts et de tous les côtés.

    Voici brièvement quelques lignes sur sa vie militaire.
    En 1938 il a juste 16 ans, il entre à l'Ecole des Apprentis Mécaniciens de la Flotte à Toulon.
    Du fait de la guerre qui va éclater, il sort de cette école en juin 1939.

 

    Il embarque sur le croiseur auxiliaire « El Djezaïr » et part en campagne à Dunkerque.
    Ensuite il est embarqué dans les sous-marins « La Sybille » puis « La Perle » et ensuite  « Le Fresnel » à Casablanca.
    Il déserte pour rejoindre les Forces Françaises Libres. Dénoncé, arrêté, condamné, il purge une peine de neuf mois de prison, gardé par les miliciens de Vichy à Port Lyautey au
Maroc.

120126100317315098.jpg


Dès sa libération il déserte de nouveau. Il est condamné à mort par contumace,mais réussit à rejoindre la 8ème armée commandée par le Maréchal Montgoméry.

 

120126095800907399.jpg

    Il fait la campagne de Libye avec la première Division Française Libre commandée par le général Koenig.
    Le 04 mars 1944 il s'engage dans la Légion Etrangère au premier Régiment Etranger de Cavalerie.
    Le 13 septembre 1944, il embarque à Oran sur le L.S.T.4. Il est affecté au 3ème  peloton, 4ème escadron. Chef d'Escadron Lennuyeux.

120126095944398281.jpg


    Le 18 septembre 1944, débarquement sur une plage près de Boulouris (commune Saint- Raphaël).
    Campagne de France, d'Alsace et d'Allemagne.
    Le 23 mars 1945, après avoir passé la ligne Siegfried à 23h00, le peloton traverse cinq villages sans se faire prendre, et prend les deux derniers après quelques heures de
combat. Pierre ramasse onze prisonniers sans tirer une seule balle.
    Puis le 17 avril 1945, parvenu aux lisières de Rot il tombe sur des résistances ennemies et ne cesse de donner des renseignements précieux tout en continuant sa mission malgré
le feu précis. Malheureusement il est grièvement blessé à la face par balle explosive dans Ober-Jettingen près du plateau de Nagold.
    Evacué sur un petit village, on lui fait les premiers soins. ( ligaturé avec des fils d'argent ).
    22 avril 1945, opéré à l'hôpital de Montmoussin près de Dijon.
    16 août 1945, évacué sur Lyon; opération.
    03 décembre 1945, Val de Grâce.
    Février 1946, centre des Gueules Cassées à Moussy le Vieux.
    04 mars 1946, Val de Grâce: Trois greffes de 5 cm de long sur 2 de large sont prélevées sur la face interne du tibia et posées sur la face droite du visage.
    12 octobre 1946: enfin une bonne consolidation.

120126100132418573.jpg
                                       
      
    La sortie de cet ouvrage uniquement financé par les souscripteurs est prévue pour le printemps 2012. Le prix est de 20 euros au lieu de 30 jusqu'à la fin du mois d'avril.

    Vous pourrez trouvez un résumé de ce récit accompagné d'un bulletin  de souscription sur le site de la maison d'édition « Les Dossiers d'Aquitaine et
d'Ailleurs », dans la rubrique « Ouvrages en souscription », sous le titre « Une Famille de l'estuaire-Des deux rives à l'Océan ».

 

Merci à monsieur Jouison pour ces informations

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article