Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Paul Bouvet (BM2) raconte sa Guerre 39-45 aux écoliers

18 Juin 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #La France Libre

sn68_1059242_2_px_470_.jpg

 

 

OUEST-FRANCE : link

 

 

Paul Bouvet  link  , 91 ans, né à Madagascar, vétéran de la Seconde Guerre mondiale. Il est décoré sept fois dont la croix de guerre et la médaille militaire. Retraité à Saint-Nicolas-de-Redon, il a rencontré les CM2 de l'école du Petit-Bois mardi.

Paul Bouvet a apporté son témoignage sur les événements qui ont marqué sa jeunesse et dont il a été un acteur volontaire et cela dès 1943, lorsque Madagascar est repassé sous contrôle français. « Plus d'une soixantaine de jeunes natifs de l'île comme moi, volontaires, ont rejoint à cette période les Forces françaises libres », explique le vétéran : « Nous avons alors intégré alors le 2e bataillon de marche de l'Oubangui-Chari, une unité des forces de l'Afrique équatoriale française. »

L'unité part pour le continent africain le 6 septembre 1943 à destination de Bangui, aujourd'hui capitale de la République Centrafricaine. Les entraînements et manoeuvres se poursuivent durant de longues semaines. Puis en mars 1944, « nous quittons Bangui à bords de navire, 10 au début, pour former un convoi de 45 navires. Nous remontons vers la Méditerranée, sous la menace des sous-marins ennemis ». Pointe-Noire, Gibraltar, le bataillon s'arrête finalement à Casablanca, au Maroc. Les hommes sont alors dans l'expectative, quand pourront-ils mettre pieds en France et entrer dans l'action ? Il leur faudra attendre janvier 1945 et un débarquement à Sètes pour être affecté au front de l'Atlantique. Débute alors la guerre et les combats : « Rudes, en particulier ceux au cours de la libération de Royan », se souvient avec émotion Paul Bouvet.

Organisé conjointement par l'association de l'UNC-AFN d'Avessac et l'enseignante, Isabelle Magniez, les élèves ont posé leurs questions préparées avec soin à l'ancien combattant qui s'est bien volontiers prêté au jeu. Pour l'association UNC-AFN, « cette rencontre va dans le bon sens et contribue à maintenir le devoir de mémoire auprès de nos jeunes. » Une exposition sur la Seconde Guerre mondiale se tiendra prochainement à la mairie, élaborée à partir des nombreux travaux effectués par les écoliers du Petit-Bois.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article