Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Mercredi, les cendres de Jean-Paul Lavoix ont été dispersées. Il était un des cinq jeunes Fort-Mahonnais partis rejoindre De Gaulle. En canoë !

19 Avril 2013 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #La France Libre

Extrait de http://www.courrier-picard.fr/region/nous-sommes-partis-ia174b0n59718

 

 

 "

Nous sommes partis. » C'est par ces simples mots que cinq jeunes Fort-Mahonnais ont prévenu leurs parents de leur départ en canoë pour l'Angleterre, en septembre 1941.

Mercredi après-midi, les Fort-Mahonnais, en présence du sous-préfet d'Abbeville, ont rendu un dernier hommage à l'un d'eux, récemment décédé, Jean-Paul Lavoixlink    Ce dernier est parti de Fort-Mahon à 17 ans. Il y est revenu à 88 ans pour un repos éternel.

Gérard Tabary a rappelé l'histoire devant le monument érigé à la mémoire de ces jeunes gens (*) qui ont rejoint le Général de Gaulle et ont intégré l'École des Cadets de la France Libre.

« C'est la débâcle, raconte Gérard Tabary. Les Allemands occupent la France. Les réfugiés arrivent à Fort-Mahon du nord de la France et de la région parisienne. Parmi eux, deux jeunes Douaisiens, Jean-Paul et Pierre Lavoix. »

Les deux jeunes garçons entendent l'appel de De Gaulle et décident, avec trois autres copains, de rejoindre l'Angleterre par la mer sur des embarcations de fortune, des canoës. Ils préparent minutieusement leur expédition dans des conditions difficiles, sous le regard incrédule des Allemands. Le départ est fixé au 15 septembre, à 21 h 15, période de marées d'équinoxe. Une voile, un fusil, des vivres et 45 cartouches par canoë. Personne n'est au courant. Sauf le correspondant anglais des frères Richard. Ce simple message est donc laissé aux parents : « Nous sommes partis ».

Après 12 heures, ils sont seulement au large de Boulogne

Après 12 heures de navigation, les canoës se trouvent au large de Boulogne-sur-Mer. Déçus, mais pas abattus, les jeunes hissent les voiles. Et après 33 heures et 152 km d'effort, ils arrivent en baie d'Eastbourne, à Beachy Haed. Après avoir indiqué aux alliés l'emplacement des ouvrages de défense, ces jeunes gens courageux seront reçus par Winston Churchill. Ils intégreront, par la suite, l'École des Cadets de la France Libre. Lors du Débarquement sur les plages de Normandie, le 6 juin 1944, Jean-Paul Lavoix était à Sainte-Mère-l'Eglise (Manche), avant de rejoindre la 2 e Division blindée du Général Leclerc.

La commune de Fort-Mahon-Plage, les associations d'anciens combattants, prisonniers de guerre CATM-TOE, l'association locale de la transmission du souvenir et de la mémoire (Altstm), quelques habitants, qui se souviennent ainsi de la famille Lavoix, étaient réunis mercredi au monument érigé sur la digue sud. C'est de là que sont partis les canoës. L'assistance a rendu un dernier hommage à Jean-Paul-Lavoix. Puis, selon la volonté du défunt, ses cendres ont été dispersées dans le jardin du souvenir du cimetière.

 

CLAUDE CAILLY  http://www.courrier-picard.fr/region/nous-sommes-partis-ia174b0n59718



(*) Guy Richard (seul survivant), Christian Richard, Reynold Lefèvre, Jean-Paul et Pierre Lavoix,"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article