Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Lot et Garonne . Une croisade pour rendre justice aux FFL

31 Octobre 2010 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #1ere DFL

Un article de LaDepeche.fr link datant de quelques mois :

(Publié le 08/02/2010)

 

 

201002081952_zoom.jpg

 

Sainte-Livrade-sur-Lot. Une croisade pour rendre justice aux FFL

 

 

Francis Ruffier-Monet est, à 86 ans, un homme bien dans sa peau, lui qui a failli la perdre plusieurs fois dans des combats au corps à corps pour la Libération de la France, a entrepris une croisade dans les lycées et collèges afin de réhabiliter les FFL (Forces françaises libres).

ON NE PARLE QUE DES FFI !

« Les Forces françaises de l'intérieur (FFI) ont contribué à la libération de la France, mais le gros du travail a été réalisé par les troupes régulières, dont les 2 corps essentiels français étaient la 2e DB du général Leclerc et la 1re DFL, où il a servi (Division française libre) constituées d'hommes ayant rejoint les Forces françaises libres.

« Le travail des maquisards est remarquable, mais s'il n'y avait pas eu le rouleau compresseur qu'ont constitué les troupes régulières et leur matériel lourd, que voulez-vous que ces braves garçons puissent faire contre des Panzers ? Quand il faut se battre au corps à corps dans des bunkers ou des tranchées, faut des soldats de métiers, et nous en étions… »

Engagé volontaire à 19 ans et aspirant, il va être de la reconquête. C'est l'Italie où il débarque à Naple le 14 avril 1944, une cascade de combats âpres. « Garigliano, Liri, Monte Cassino où nous avions les Diables Verts, les paras allemands à déloger. Du bombardement, du corps à corps, des combats à la grenade… ».

LA TERRE DE FRANCE

« Après 4 mois, et de très lourdes pertes, on nous entasse sur des bateaux. C'est notre terre de France que nous allons fouler en libérateurs. Nos courageux camarades d'Afrique noire sont émus aux larmes quand ils touchent enfin le sol si lointain dont on leur rabâche les mérites depuis leur enfance ! Leur engouement se traduit par une rage de vaincre qui nous a décuplés de courage. Débarqués dans la baie de St-Tropez, les combats sont acharnés… Puis, la longue remontée dans la vallée du Rhône»

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article