Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

LE FRESTOY-VAUX Un grand résistant s'en est allé

20 Décembre 2012 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #BCRA Résistance intèrieure

dettori.jpg

 http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Beauvais-Clermont/Un-grand-resistant-s-en-est-alle


Les obsèques de Gilbert Turck http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=99583 ont eu lieu samedi. Résistant actif, il avait intégré les services secrets britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il est 16 heures, samedi, quand les proches de Gilbert Turck quittent le cimetière du Frestoy-Vaux, petite commune du nord de l'Oise. Un des derniers agents du SOE (Service opérations exécutives) vient d'y être inhumé. Il avait 101 ans. Thierry Palsmans, le maire, raconte: «Nous avions fêté son centenaire en 2011. À l'époque, cet anniversaire semblait lui avoir redonné de la force. Maintenant, il faut saluer et honorer sa mémoire.»

Gilbert Turck est né le 3septembre1911 à Frestoy-Vaux. Fils de Georges Turck - maire de Frestoy-Vaux de1912 jusqu'à son décès en1942 - Gilbert grandira entre la campagne et Paris avant de devenir architecte.

«Il ne nous a jamais raconté ce qu'il a vécu dans les camps»

En mai1940, la France est envahie par l'Allemagne nazie. Le 22juin, le gouvernement Pétain signe l'Armistice, aveu d'une défaite éclaire. Refusant la capitulation, Gilbert Turck, alors âgé de bientôt 29 ans, rejoint Londres et s'engage auprès de la France libre en juillet 1940.

D'emblée, il est incorporé au sein des services secrets britanniques, au SOE, créé par Winston Churchill au début la Seconde Guerre mondiale. Parachuté à l'aveugle dans l'Allier dans la nuit du 6 au 7août1941, il atterrira non loin de Montluçon. Sa mission: regagner Marseille au plus vite pour transmettre des informations capitales, intégrer la résistance et réaliser des opérations de sabotage derrière les lignes allemandes.

Sous le nom de guerre Christophe, il mènera de nombreuses actions pour la Résistance qui commençait à peine à s'organiser. «Mon grand-père Georges l'a paraît-il aidé pendant cette période», raconte Gérard, fils de Gilbert, né en1947. «Il cachait des charges explosives ici, à Frestoy-Vaux et même à Saint-Just en Chaussée.»

Arrêté en1942, Gilbert Turck va alors connaître une longue période de captivité qui l'entraînera de Fresnes, au camp de Royallieu, près de Compiègne. Il sera ensuite déporté à Buchenwald, puis à Dora, avant d'être libéré en1945 par l'armée britannique. Gérard se souvient: «Mon père nous racontait beaucoup d'anecdotes relatives à la période durant laquelle il fût résistant. Mais jamais il ne nous a raconté ce qu'il a vécu dans les camps

Après la guerre, retour au Royaume-Uni pour l'agent secret. On lui imputera injustement des faits qu'il n'a pas commis. «On l'accusait d'avoir mis en place une souricière qui a permis des arrestations à Marseille.» Il sera rapidement mis hors de cause, en1946.

Décoré de plusieurs médailles et titres honorifiques pour son glorieux passé, Gilbert consacrera le reste de sa vie à son travail, à ses enfants et petits enfants, mais également à la restauration du château de Frestoy-Vaux. Une demeure que son père avait acquise, qui fût détruite en1919 et que des artisans locaux ont contribué à restaurer. Maire de Frestoy-Vaux, comme son père, Gilbert ressentait un attachement sincère et profond pour sa commune. Nombreux ont été les témoignages de sympathie à l'égard de la famille d'un homme qui a lutté pour la liberté contre la barbarie nazie.

De notre correspondant

YANN MASSY


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article