Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Le Capitaine FLORES , parrain d'une promotion de l'EMIA

28 Octobre 2010 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #1ere DFL

La promotion 2008-2010 de l'EMIA (Ecole Militaire interArmé   link ) a pour parrain le capitaine Flores, de la 13 DBLE et du Commando Guillaume.

 

floflo1

 

 

"Roger FLORES est né le 31 décembre 1916 à TAVIRA, au Portugal et a grandi à CASABLANCA, au Maroc.

 

Le 8 juillet 1937, il choisit de s’engager au titre de la légion étrangère. Il sert successivement au 4ème régiment étranger, au 3ème régiment étranger d’infanterie et à la 13ème demi-brigade au sein de laquelle il participe à la bataille de NARVIK. Il y est blessé pour la première fois.

 

Rejoignant les forces françaises libres en juin 1940, il poursuit son entraînement en Angleterre. Il est nommé sergent le 16 janvier 1941, embarque pour l’Afrique, puis participe, avec les anglais, à la campagne de Palestine et de Syrie. Il s’illustre ensuite en Lybie, notamment lors de la bataille de BIR-HAKEIM durant laquelle il est plusieurs fois blessé. Fait prisonnier il survit au naufrage du navire qui le conduit en détention. Après un an dans les camps de prisonniers en Italie, il parvient à s’évader pour rallier la résistance française. En son sein, il prend part aux combats du Vercors puis remonte la vallée du Rhône avec la première armée française. Parvenu en Alsace, il participe à la réduction de la poche de Colmar. Ses chefs disent de lui qu’il est « toujours volontaire pour le danger ». Naturalisé Français le 29 juillet 1945, il se déclare volontaire pour l’Extrême-Orient. En Indochine, il rejoint le 163ème bataillon colonial de transmissions où, tout au long de son séjour de 3 ans, il marque les esprits par son caractère trempé et sa joie de vivre.

De retour en France il est nommé sous-lieutenant. Il sert successivement au 1er bataillon colonial de commandos parachutistes à VANNES puis au 7ème BCCP avec lequel il repart en campagne pour la « terre jaune ». Placé à la tête d’une section parachutiste, ses rares qualités de chef et de combattant lui valent d’être fait Chevalier de la Légion d’Honneur pour « faits de guerre exceptionnels ». Après ses congés de fin de campagne en métropole, il est muté au Maroc où il rejoint bientôt le 2ème bataillon de parachutistes coloniaux qui devient lui-même 6ème régiment de parachutistes coloniaux. Il est ensuite appelé à servir, en qualité de moniteur parachutiste, au 3ème régiment de parachutistes coloniaux commandé par le Lieutenant-Colonel BIGEARD. C’est au sein de ce corps, devenu 3ème régiment parachutiste d’infanterie de marine, qu’il crée la 4° compagnie, dont il prend le commandement. Il l’emmène au combat en Algérie où il reçoit son indicatif radio BIR-HAKEIM et où il montre toute l’étendue de ses facultés tactiques ainsi que la force de son commandement. Il quitte à regret le 3ème RPIMa pour Madagascar où il reste 3 ans avant de retourner en Algérie où il prend le commandement du commando Guillaume. Il y démontre encore son sens inné du terrain et sa détermination. Il est ensuite muté au 9ème RIMa où il forme le commando de chasse régimentaire, puis rejoint le 3ème RIMa. Il rencontre alors celle qui sera son épouse et commence auprès d’elle « une nouvelle vie ».

 

Le Capitaine FLORES prend sa retraite le 1er avril 1966 après 29 années au service de la France. Le 7 décembre 1971, il décède à VANNES d’un arrêt cardiaque.

 

Le Capitaine Roger FLORES laissera le souvenir d’un magnifique meneur d’hommes, dur à lui-même comme aux autres, payant toujours d’exemple, forçant l’estime et la confiance de ses hommes, par son esprit de justice, sa probité, et son courage au combat."

 

link www.emia48.fr

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article