Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

la Russie honore Léo Barbier

13 Janvier 2013 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #FAFL

 http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2013/01/11/la-russie-honore-leo-barbier   :

 

Un couple épleumien s’est rendu en Russie afin d’honorer la mémoire de Léo Barbier ,http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=53381   pilote de chasse, pour qui les autorités soviétiques ont érigé une stèle.

barbier-reunie-devant-la-stele-en-presence-du-temoin-de-la-.jpg

Fin 2012, Jean Barbier, habitant Saint-Apollinaire depuis de nombreuses années, accompagné de son épouse et de son fils, était invité par la municipalité de l’arrondissement Krasniï, dans la région de Smolensk en Russie. Ils participaient à l’inauguration d’une stèle à la mémoire du père de Jean Barbier, Léo Barbier, pilote de l’escadrille Normandie-Niemen, abattu dans le ciel de Smolensk le 15 octobre 1943 et enterré près du village d’Ivanovka. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de ­Valentin Fedorovitch ­Tchijov, jeune garçon de 13 ans à l’époque, qui avait été témoin du crash de l’avion et qui racontait ce moment en ces termes : « Le 15 octobre 1943, dans l’après-midi, j’ai entendu les rafales, puis j’ai vu le combat aérien au-dessus du village Poustolesié. Dans le ciel, il y avait trois avions : un soviétique et deux allemands. C’est ce que j’ai pu voir avec des jumelles. Quelque temps après, l’avion de chasse russe a pris feu et il est tombé. Il a touché terre, a rebondi et, 100 m après, s’est détruit sans exploser ».

Quand les habitants se sont approchés de l’avion, ils ont trouvé le pilote par terre. Il avait été éjecté de la cabine par le choc. C’était le pilote de chasse Léo ­Barbier, sous-lieutenant du régiment Normandie. Sa dépouille mortelle a été ramenée à Charmes (Haute-Marne), sa région natale, le 25 mars 1953.

Une action associative

Héros de la fameuse escadrille Normandie-Niemen, chevalier de la Légion d’honneur, médaillé militaire et titulaire de la Croix de guerre avec palmes et des plus hautes distinctions militaires soviétiques, il reste toujours très présent dans les mémoires. Pour preuve, près de soixante-dix ans plus tard, grâce à l’action des ­vétérans de l’association Normandie-Niemen, des anciens élèves de l’école d’aviation de ­Moscou (V.V. Pavlikov), une cérémonie a regroupé les pouvoirs publics de l’oblast, les militaires, les pilotes de l’aéro-club local et les habitants de la région pour honorer dignement la mémoire de ce ­combattant disparu.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article