Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

La mémoire d'Yves Allain, héros de la Résistance, honorée - Châteauneuf-du-Faou

2 Août 2012 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #BCRA Résistance intèrieure


http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-La-memoire-d-Yves-Allain-heros-de-la-Resistance-honoree-_29027-avd-20120704-63180942_actuLocale.Htm


 

 

 

 

qzm57_3493821_3_px_470_.jpg

 


 

Une soixantaine de personnes ont assisté, vendredi dernier, à Trégourez, à la cérémonie d'inauguration d'une rue Yves-Allain, en mémoire du héros de la Résistance, natif de la commune. « Yves Allain  http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=51062  est né en 1922 à Keroret, à Trégourez, et a vécu toute son enfance dans la maison familiale située rue de la mairie », indique Hervé Donnard, le maire, aux nombreux parents et amis, ou anciens combattants, venus saluer la mémoire du Trégourézien, héros de la Résistance, mort en 1966.

Des parachutages à Trégourez

C'est en 1941, au sein du lycée Henri-IV, à Paris, que le jeune lycéen breton se distingue en participant à des distributions de tracts et de journaux clandestins. « En 1943, il intègre le réseau Bourgogne afin d'aider à l'exfiltration d'aviateurs alliés avant de devenir l'adjoint de Georges Broussine, le chef de cette organisation résistante », rappelle le maire.

En 1943, l'action du résistant Yves Allain présente déjà un bilan impressionnant. « Il a fait passer en Espagne, près de 250 aviateurs alliés et une centaine de civils français, indique le maire à ce sujet. Et il organise les environs de Trégourez en lieu de parachutage privilégié, pour le réseau dont il est désormais le n° 2 incontestable. » Des actions de parachutages spectaculaires et dangereuses -- un détachement allemand est présent à Trégourez -- mises sur pieds avec l'accord de Londres et avec le renfort local du radio Yves Bourhis.

Agent des services français

« Le soir, avec mon père et mes deux frères, Louis et Grégoire, je fais le balisage, raconte Yves Allain dans ses carnets de souvenirs. Le lendemain, je rentre à Paris avec l'essentiel : le poste de radio et les finances. J'entrepose le reste, armes, habillement et nourriture, chez M. Poux, à Quimper. »

Côté allemand, les soupçons sur l'existence du réseau deviennent de plus en plus précis. « Mais les arrestations et interrogatoires des suspects ne donnent rien. Personne ne parle. Yves Allain et le réseau Bourgogne poursuivent leurs actions jusqu'à la fin de la guerre. » Passé en Espagne, puis à Londres, Yves Allain devient après la Libération, agent des services secrets français au Caire, Calcutta et Prague, avant de devenir adjoint de Jacques Sallebert, le correspondant de la RTF (Radio télévision française), à New-York, en 1962. Nommé directeur de l'ORTF (Office de la radiodiffusion télévision française) à Rabat au Maroc, en 1966, Yves Allain y meurt, assassiné dans ses fonctions.

« Un Trégourézien d'exception »

Félicité par le président américain Eisenhower, récipiendaire de nombreuses décorations (Légion d'honneur, Croix de guerre, médaille de la Résistance, Medal of Freedom US, order of the british Empire), et proche de l'écrivain britannique Graham Greene, Yves Allain repose au cimetière de Trégourez depuis 1966. « C'est grâce au journaliste Jean-Paul Ollivier, à l'occasion du passage de l'étape du Tour de France 2011, et aux travaux de Goulven Péron et de la revue Kaier ar Poher, que nous devons de renouer aujourd'hui avec le souvenir du Trégourézien d'exception qu'était Yves Allain », conclut le maire en dévoilant la plaque commémorative, apposée sur la façade de la maison familiale de l'ancien Résistant, et désormais située rue Yves-Allain.


 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article