Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

La jonction de la 1re DFL et de la 2e DB

17 Octobre 2010 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #1ere DFL

  

 

 

René Guillemin, dans ses mémoires de guerre, nous expliquent  comment ces scènes furent reconstituées pour les besoins des correspondants de presse (déjà !)  :

 

 

"   

Cap au Nord. Un peloton de fusiliers-marins trouve près de Châtillon-sur-Seine les spahis motorisés de la Division Leclerc. Cette rencontre signifie que les soldats débarqués en Provence ont rejoint l'armée venue de Normandie. Brosset tend la main à Leclerc, Patch et de Lattre à Eisenho-wer. Tout ce qui reste d'Allemands dans les Sud-Ouest et le Centre de la France est cerné, pris comme rats au piège.

Le destin a réservé ce rendez-vous émouvant à des unités de la France libre. Les spahis de Leclerc et les marins du 2e escadron appartiennent  aux deux divisions gaullistes, issues l'une de la fameuse colonne du Tchad , l'autre de la brigade glorieuse de Bir-Hakeim et d'El Alamein.

Le destin a réservé une place d'honneur dans cette rencontre à André Morel que nous avons vu à Autun. Le Morel de septembre 1944 est premier maître-fusilier. Ce Dauphinois a répondu dès 1940 à l'appel du général de Gaulle. En rade de Pointe-Noire il a quitté son bateau pour rallier la Marine combattante. Entré aux fusiliers-marins, il baroude en Syrie, en Libye, en Tunisie, en Italie, à Toulon. Sa poitrine s'orne d'une Médaille militaire et d'une croix de guerre bien gagnées. Tel est l'homme et l'honneur qui va lui échoir enchantera tous les amis de ce marin simple et bon.

Avec la division Leclerc marchait une importante cohorte de correspondants de guerre et reporters cinématographiques, français et étrangers. Pends-toi, brave Grillon ! Ils ont manqué la rencontre historique des spahis et des marins. L'air retentit de leurs cris. Pour un peu, ils demanderaient aux chefs d'état-major : « Effacez tout et recommencez. Retournez les uns en Normandie et les autres aux rivages de Provence et tachez de nous prévenir à temps la prochaine fois ». • Les militaires s'inclinent devant les exigences de l'Information, de la Photo et du Cinéma. On décide de renouveler, le 12 septembre la rencontre de la veille. Les chefs d'unité en contact n'ont plus qu'à désigner les glorieux figurants.

Et voilà comment le premier-maître Morel serra devant les cameramens enthousiastes la main d'un officier de la 2e D.B. et devint officiellement le héros de la liaison des deux grandes armées alliées. Depuis Morel s'est payé d'autres barouds. Vosges, Alsace, Alpes, Indochine. Il a reçu une terrible blessure et gagné la croix de la Libération link  . Le général de Lattre de Tassigny l'a même gratifié par erreur d'une seconde Médaille militaire !

Mais ceci serait la matière de beaucoup d'autres histoires."

 

guillemin.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article