Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

La 3e Compagnie du B.M.21 à la prise d'Hyères (20 août 1944)

7 Juin 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #1ere DFL

Extrait du Memorial des combattants d'Afrique Noire et de Madagascar , "HEROS MECONNUS 1914-1918   1939-1945" link

 

 

z0015.jpg

 

 

"FAITS D'ARMES DE NOS CAMARADES


 La 3e Compagnie du B.M.21 à la prise d'Hyères (20 août 1944)


Le 17 août, de très bon matin, la 3e Compagnie (Capi­taine Fournier  link  ) débarqua sur la plage de Cavalaire  et gagna rapidement le village de la Croix-Valmer à 6 km au nord-est.
Le 19, l'unité fut dirigée vers le front où elle prit contact avec l'ennemi, au village de la Londe-les-Maures à 8 km d'Hyères. Là, elle reçut l'ordre de s'emparer de cette ville avec les autres bataillons du R.C.T.3. Le 20, au matin, la 3e Compagnie partit en tête des formations de combat, la 2e Section (Aspirant Albospeyre  link ) précé­dant la colonne. Mais il fallut passer la rivière Gapeau, sous le tir des terribles canons de 88 qui causèrent des pertes parmi les Tirailleurs et les Cadres.
Le Sergent-Chef Tristschler link  , vétéran de la colonne Leclerc, tomba à la tête de son groupe. Stoppée dans son avance, la troupe se retrancha alors dans les fos­sés, attendant l'ordre de poursuivre. Le soir, elle dut subir un nouveau bombardement d'une grande violence par des pièces d'artillerie lourde de 105 et de 150 et cela créa un certain flottement parmi les Hommes dont cer­tains voyaient le feu pour la première fois.
L'Adjudant Dountéga et le Sergent Dominati link  , griè­vement blessés, durent être évacués vers l'arrière.
Regroupés par les gradés africains et européens, les Tirailleurs reprirent leur marche en avant, le Sergent-Chef Paridia Byen et le Caporal N'Gafkréo ouvrant le passage. La progression devait se faire lentement pour reconnaî­tre chaque maison, chaque fourré où pouvaient se cacher des adversaires résolus. Après plusieurs accrochages meurtriers, la formation du Capitaine Fournier partit à l'assaut afin de s'emparer des faubourgs d'Hyères et des bâtiments aux alentours de l'École d'Horticulture.
Au cours de cette action, le Sous-Lieutenant Campain  link et le Sergent-Chef Kournou se distinguèrent parti­culièrement.
Vers 1 heure du matin, les Allemands contre-attaquèrent en utilisant des lance-mines pour couvrir leur progression. Dès la chute des premiers obus, le Caporal Siadingar  link et le Tirailleur Ramdé furent tués et d'autres Hommes blessés.
Mais nos braves Camarades repoussèrent les assail­lants et passant à la contre-offensive occupèrent sur leur lancée, la gare et toutes les maisons avoisinantes.
Poursuivant leur avance, les sections de la 3e Compa­gnie arrivèrent sur la place du 11 novembre, au cen­tre de la ville, follement acclamées par la population sortie des caves où elle s'était terrée pendant la bataille. Le B.M.21 continua son action de réduction des nids de résistance, faisant de nombreux prisonniers et s'emparant d'un abondant matériel militaire.
Dans la soirée, les quatre compagnies réunies quit­taient la ville d'Hyères qu'elles venaient de libérer, pour avancer vers les forts de Toulon.
A la suite de ce brillant fait d'armes de nombreuses citations furent accordées (Croix de Guerre 1939-1945) et plusieurs braves reçurent la Médaille militaire.
Au cours de leur baptême du feu, les jeunes Tirail­leurs s'étaient montrés dignes de leurs Anciens des cam­pagnes de Tunisie et d'Italie."

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article