Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

"Jean, l'aviateur d'une grande première"

17 Décembre 2010 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #FAFL

Un article sur Jean Delpech   link du Midi Libre (16/12/10) : http://www.midilibre.com/articles/2010/12/16/VILLAGES-Jean-l-39-aviateur-d-39-une-grande-premiere-1483384.php5

 

 

"En octobre 1944,   le général Eisenhower décida de mettre à la disposition du général Kœnig un avion de la 8e Air Force mais fit finalement don d'un B17 à la France. Ce fut le début d'une aventure mémorable pour son équipage, où figurait un mécanicien naviguant nommé Jean Delpech, Pignanais depuis des décennies.

Le périple de l'appareil débuta le 28 août 1945, date à laquelle le Bir-Hakeim reçut cet ordre :   « Équipage et appareil mis à la disposition du vice-amiral Thierry d'Argenlieu. Destination Extrême-Orient, via Manille. Destination finale désignée ultérieurement. » Le B17 allait en fait effectuer le 1er tour du monde en avion militaire, un voyage de 133 heures et demie de vol de Paris au Caire, Abadan, Karachi, Colombo, Calcutta puis Rangoon, Manille... en passant par Honolulu afin de faire les essais d'un réservoir supplémentaire, pour finir à Villacoublay ! Un voyage hors du commun pour Jean, né à Narbonne le 13 novembre 1921 et engagé très tôt afin de lutter contre les nazis. Et dans l'armée de l'Air, s'il vous plaît, car il rêvait d'aviation depuis l'âge de 4 ans :   « Je serai là-haut plus grand ! », disait alors l'enfant. Engagé à 17 ans dans les FFL, il rejoint le général de Gaulle dès son Appel du 18 juin, premier à vouloir aller au feu et se cachant même dans l'avion au retour de mission pour une nouvelle dont il aurait été dispensé.

Jean Delpech finira sa carrière d'aviateur militaire comme mécanicien d'essai chez Dassault (au chevet des Dassault 315 & 320), mais avant, 'Toto' aura côtoyé de Gaulle et Churchill en passant par la reine d'Angleterre et Pierre Mendès-France.

Ce personnage a été rattrapé depuis par un accident de la vie, mais lorsqu'il se promène dans les rues pignanaises, il a encore des réflexes de navigant en reconnaissant la position de la mer grâce à la forme et la couleur des nuages.

Jean, qui connaissait la position de son avion en vol de nuit en regardant uniquement les étoiles, est aujourd'hui le dernier survivant de cet équipage dirigé par le premier pilote Francis Melville-Lynch, qui quitta Orly le 6 septembre 1945 à 11 h 30, lancé dans ce premier tour du monde militaire. Mais il restera toujours pour sa famille et ses amis 'Toto', sergent-chef qui côtoya les plus grands.

 

 

 

 

delpech.jpgJean, à Haïfa, dans un Potez 03-11."

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

reginald jouhaud 03/12/2012 17:44


Francis Lynch a eu le temps de rédiger l'histoire du tour du monde en forteresse. Il a été publié dans Le Trait d'Union

jean goychman 07/12/2011 19:52


Mon pere Georges Goychman, a egalement effectué ce tour du monde en tant que navigateur


J'ai retrouvé quelques documents relatifs a cette épopée dans les affaires de ma mère, décédée en 2010


Je crois que Francis Melville Linch voulait écrire sur ce sujet mais je ne sais pas si il a eu le temps de le faire