Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Jacques Fontaine raconte la Seconde Guerre à la première personne

29 Août 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #La France Libre

 

 

dans-son-livre-jacques-fontaine-racont-1295348.jpg

 

Lorsqu'on a, comme Jacques Fontaine, link   traversé les épisodes de la Seconde Guerre mondiale parmi les Forces françaises libres, parcouru plus de 40  000 km avec sa division de chars, depuis l'Angleterre jusqu'à la libération de Paris, en passant par la Libye, l'Égypte et le Maghreb, il paraît justifié, à 90 ans, de publier son histoire. Pour ses enfants d'abord, et pour les autres, bien sûr.

 

PAR JEAN-PAUL DENIAUD

valenciennes@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX » http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Valenciennes/actualite/Valenciennes/2011/08/29/article_dans-son-livre-jacques-fontaine-raconte.shtml

 

 

C'est en quelque sorte un livre familial. Graphisme réalisé par la compagne du petit-fils, photos du neveu, toute la famille a mis la main à la pâte de cette autobiographie partielle de Jacques Fontaine, vétéran de la 2e Division blindée du général Leclerc pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce pharmacien originaire de Thiant met aujourd'hui par écrit ses mémoires de jeunesse, et notamment de guerre, dans Ici Londres : "Jacques Maurice arrivé à bon port".

Il a « toujours été très discret » sur ces épisodes de sa vie. C'est pour cette raison que ses deux filles l'ont poussé à la rédaction et ont financé l'édition. Et c'est d'abord à elles et à ses deux fils que s'adressent ces quelque 250 pages. « Ce sont des impressions que je retranscris, pour que mes enfants comprennent. » Parce qu'il s'agit bien d'un « témoignage », comme le précise M. Fontaine dans les premières pages. « Ce n'est pas un document militaire, je n'utilise pas de termes d'historiens, j'essaie de raconter mon histoire dans l'Histoire. » Sous-titré La jeunesse singulière d'un Valenciennois 1921-1954, l'ouvrage retrace les jeunes années de ce fils de pharmacien, parti le 21 juin 1940 pour l'Angleterre rejoindre les Forces françaises libres. Celui qui avait reçu, au collège Notre-Dame de Valenciennes, une formation « très patriotique » n'acceptait pas l'idée d'un armistice. « Et puis ma mère qui me disait : "Il faut faire ton devoir mon garçon ". »

40 000 km

À à peine plus de 18 ans, voilà le jeune homme embarqué depuis Granville en Normandie jusqu'à Londres. Il sera par la suite affecté à une division de chars qui deviendra la 2e DB du général Leclerc, celle qui libérera le Moyen-Orient et le Maghreb, et qui participera à la libération de Paris, le 25 août 1944, « le moment le plus fort, les rues noires de monde, les gens qui nous embrassaient, c'était exceptionnel ».

Mille anecdotes jalonnent ces 40 000 km d'un parcours où le lecteur voudrait prendre davantage le temps, pour vivre plus de détails. Dans le souci du confort de lecture, Jacques Fontaine n'a pas voulu « trop en mettre », pour ne pas « ennuyer le lecteur ». « Pour se mettre à la portée des jeunes générations », il emploie même, à 90 ans, des méthodes bien modernes. « Pour les passages historiques, qui auraient été trop longs, j'ai indiqué les adresses Internet. » •

« Ici Londres : "Jacques Maurice arrivé bon port" », disponible au Furet du Nord, Valenciennes, 17 E.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article