Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Jacques Dore, ancien résistant décoré par Nicolas Sarkozy (juin 2010)

2 Février 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #FNFL

 

Ouest-France du 26-06-10 : link

Jacques Dore, ancien résistant décoré par Nicolas Sarkozy - Dinard

 dore.jpg

 

"

Dans le cadre du 70 e anniversaire de l'Appel du 18 juin, Jacques Dore link  s'est rendu à Londres. Cet ancien résistant de la première heure a été décoré de la Légion d'honneur, élevé au grade de chevalier par Nicolas Sarkozy, président de la République, en présence de David Cameron, Premier ministre britannique. L'épilogue d'une aventure débutée en 1940, avec un engagement au cours duquel il a souvent frôlé la mort, avant de rejoindre les Forces navales françaises libres (FNFL).

De prison en prison

Élève officier de Marine, Jacques Dore à 18 ans, en 1940, lorsqu'il revient d'un stage à New York. « Arrivé en même temps que les chars allemands, je suis devenu colleur d'affiches. » Jusqu'à ce qu'une patrouille allemande lui tombe dessus. « J'ai réussi à prendre la fuite, à bicyclette, vers Saint-Brieuc où j'ai été en contact avec une filière pour l'Angleterre. » Mais ce sont les gendarmes le retrouve en premier. Et c'est reparti, à bicyclette.

Il est arrêté en Espagne, enfermé au Castillo de Figueras, le plus grand fort d'Europe. Il y fait la connaissance de Lewis Hodges, aviateur abattu par la DCA, au-dessus de Saint-Brieuc. « Après des faits de guerre remarquables, il est devenu maréchal en chef de la Royal Air Force et nous sommes restés amis jusqu'à sa mort, en 2007. »

Les deux hommes vont de prison en prison, s'échappent, sont repris, torturés, s'échappent encore et, cette fois, c'est la bonne. « Nous avons été pris en charge par l'ambassade britannique de Gibraltar et je me suis engagé dans les Forces navales françaises libres, à Londres, en août 1941. » Sa carte d'identité, soigneusement conservée, porte le numéro 2399.

Dès la fin de la guerre, Jacques Dore est devenu directeur général de l'Armement Wijsmuller France, à Saint-Malo. On le retrouvera en poste, à Washington, Beyrouth, Saïgon, Émirats Arabes Unis... « En 1968, me voilà conseiller près de Mokhtar Ould Daddah, président de la Mauritanie. Alors qu'Yvon Bourges était secrétaire d'État à la coopération, j'ai été chargé de rapatrier sept chalutiers fabriqués à Saint-Malo, qui n'avaient pas été payés. Il a fallu jouer serré. Finalement, tout s'est bien déroulé. » Retiré à Dinard, Jacques Dore a traduit de nombreux ouvrages, il a également écrit deux romans.

 

dorer.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article