Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Il était une fois "FR8VX"

5 Décembre 2010 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #La France Libre

"Il était une fois "FR8VX"

Aux heures sombres de la seconde guerre mondiale à Saint-Denis de la Réunion, la nuit du 18 Juin 1940, dans son modeste atelier de réparation de radioélectricité, sis à la rue de Labourdonnais, un homme assis devant un établi, sur lequel trônait un magnifique poste de radio Pathé Marconi, avait la tête penché sur un schéma de principe, qu’il étudiait attentivement afin de trouver l’origine de la panne de l’appareil, qui ne fonctionnait plus.



Son visage, éclairé par la lumière pâle et crue d’une lampe, posée sur une étagère et qui à l’époque était alimentée par du courant alternatif de 110 volts, paraissait soucieux mais ne laissait rien transparaître de son état d’âme. D’une main sûre, il maniait le fer à souder et les points de soudure en fondant, dégageaient une légère fumée, dont les volutes étaient attirées par la lampe électrique. Après avoir changé un condensateur éclaté, l’appareil ne fonctionnait toujours pas, à l’aide d’un appareil de mesure, il testa un peu plus loin le circuit d’alimentation, constatant qu’une résistance était coupée, il la changea et la radio se remit à fonctionner. Un léger sourire de satisfaction et il s’accorda un moment de répit. Il alluma une cigarette "MELIA" et se dirigea machinalement vers son émetteur récepteur un "SUPER SKYRIDER" car il était également radioamateur, il l’alluma, mit des écouteurs, brancha le micro et lança sur les ondes un appel DX  (longue distance) : "CQ..CQ..DX Réunion Island calling. CQ..CQ..DX ICI FR8VX". N’obtenant pas de réponse, il renouvela son appel plusieurs fois. Toujours pas de réponse, grommelant il revint se rasseoir devant son établi, et comme tout réparateur sérieux, après avoir remonté le châssis et le cache arrière de la radio, il s’assura de la bonne réception des différentes bandes, en balayant rapidement les ondes moyennes et les ondes courtes. Tout à coup, une émission attire son attention, tendant l’oreille car l’émission n’était pas très audible, il entendit : "ici Londres le général De Gaulle parle aux français …ici Londres..."

 

Il écouta alors avec une attention particulière, l’appel historique du général De Gaulle lancé sur les ondes de Radio Londres ce soir du 18 Juin 1940.

Sans trop réfléchir l’homme se parlant à lui-même, se surprit à dire De Gaulle, j’ai déjà entendu ce nom quelque part, qu’importe, même si c’était un cul de jatte il faut le suivree.

Là est la voie de l’honneur !



Cet événement allait réveiller chez cet homme, qui n’était autre que le prince VINH SAN

Condamné à l’exil par le gouvernement français depuis 1916, cet esprit de résistance qui l’a toujours animé et qui trouvait là une façon de s’extérioriser. Sa décision était prise, cela allait changer sa vie et transcender son destin.



Dès lors, le prince VINH SAN n’aura de cesse de répandre la nouvelle auprès de ses amis, il animera avec eux des réunions clandestines dans son atelier, où parfois ils étaient bien à l’étroit, la pièce étant trop petite pour accueillir les personnes qui refusaient la capitulation de la France. Ces activités ne plaisaient pas du tout au gouverneur Aubert, vassal de Vichy.



Nombreux sont ceux qui se sont impliqués dans l’organisation de la résistance à la Réunion, des personnalités importantes de Saint Denis, souhaitaient que le prince VINH SAN, par radio, informe le général De Gaulle, qu’ici à la Réunion, ils se tenaient prets à rejoindre les forces combattantes et la résistance.

C’est ainsi que le prince Vinh San, de son poste émetteur à Saint Denis de la Réunion lança le message suivant :

"Ici…FR8VX (3 fois). A tous les navires anglais et à ceux de la France Libre. Pour transmission aux autorités françaises (3 fois), voici le texte message :1 fois

Alors que tout l’Empire Français se bat aux côtés des Nations Unies pour la libération du monde, ici, à la Réunion, nous subissons une politique proboche qui nous fait rougir. Nous envoyons un SOS- Revendiquons l’immense honneur de prendre les armes aux côtés de nos splendides alliés. Urgent venir à cause ralliement possible et intéressé des autorités locales à Darlan. Et désordres qui en résulteraient."

A tous les navires anglais et à ceux de la France Libre. Pour transmission aux autorités françaises.

A toutes les forces – avis – Saint Denis, de la montagne à la mer, est ouverte. ( 3 fois )

Ici… FR8VX ( 3 fois ) J’attend le retour ( 3 fois ).



Le prince Vinh San, sans relâche, continua a répandre les nouvelles de la guerre et de la résistance qui lui parvenaient par radio Londres, ainsi que celles qui venaient des radios anglaises à l’île Maurice, auprès de la population de saint Denis, notamment par un haut parleur qu’il avait fixé sur le balcon de son atelier. Toutes ces actions au profit de la résistance et de la liberté de la France, auraient pu lui coûter la vie, il aurait pu être emprisonné et fusillé par les autorités de Vichy. Finalement le gouverneur vichyste Pierre AUBERT, voulant stopper les agissements du prince, par décision n° 880 – du 7 Mai 1942, prononce l’internement administratif du sieur Vinh San. Le prince sera remis en liberté par décision du 9 juin1942.

Le prince continua son combat au service de la résistance, son poste émetteur-récepteur ayant été détruit, il en fabriquera un autre, ce qui lui permettra de renseigner ses amis, en communiquant à ceux-ci les nouvelles de la France Libre, maintenant ainsi vivace le flambeau de la résistance à la Réunion.

Le Léopard cueillera la marguerite, l’arrivée du Léopard le prince Vinh San l’appelait de ses vœux. Cela se réalisa le 28 Novembre 1942, le contre torpilleur "le Léopard" mouilla en rade de Saint Denis face au barachois, comme une récompense pour les fervents de la France Libre.

La suite… C’est une autre histoire…

 

Claude Vinh San "

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article