Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Exposition “Dissidence en Martinique et Guadeloupe”

24 Août 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #La France Libre

http://www.gaillacinfo.fr/sortir/exposition-dissidence-en-martinique-et-guadeloupe-jusqua-la-fin-du-mois-daout-2011/

 

À partir du mois de Juin 2011, simultanément dans la centaine de préfectures françaises de métropole et d’outre-mer

 

Cette exposition, organisée par l’ONAC, a pour objectif de mettre en lumière l’esprit précoce de dissidence qui vit le jour aux Antilles dès l’été 1940. Elle est composée de panneaux contextuels sur le régime de Vichy, de textes explicatifs et descriptifs des différentes formes de dissidence ainsi que de témoignages de Dissidents sur leurs parcours.
Cette forme de la Résistance ne cessa de se développer sous différentes formes ("naïves", collectives et individuelles, politiques, militaires ou intellectuelles) jusqu’à l’été 1943 lorsque ces îles se libérèrent par elles-mêmes du joug du régime de Vichy. Cependant, les Dissidents intégrés dans les unités de la France Libre (Bataillon des Antilles n°1, Bataillon de Marche des Antilles n°5, Auxiliaires Féminines de l’Armée de Terre, etc.) participèrent aux combats sur les théâtres d’opérations européens jusqu’en 1945 ; pour cette raison l’exposition balaie la période complète de la Seconde Guerre mondiale
Déclinée sur 24 panneaux associant texte et image, elle sera tirée en plus de 110 exemplaires afin d’être diffusée dans l’ensemble des régions et départements français, métropolitains et ultramarins, à partir du mois de juin 2011.

Rappel historique :

Les Antilles, épargnées par les combats, demeurent sous la coupe de l’État français à l’été 1940, malgré la convoitise que suscite l’importance stratégique de ces îles chez les puissances voisines. Le représentant de Vichy aux Antilles, l’amiral Robert, installé à Fort-de-France, est secondé par un état-major de commandement ainsi que par des gouverneurs. Il s’appuie sur une forte présence de la Marine (plus de 5000 hommes) pour s’assurer de la fidélité des îles au maréchal Pétain.
Dès le mois de juin 1940, les conseils généraux de Martinique et de Guadeloupe expriment à l’amiral Robert leur volonté de poursuivre le combat aux côtés des Alliés. La population, elle aussi, dans une importante majorité, n’adhère pas à ce nouveau régime. Craignant un retour à une société archaïque, patriarcale et esclavagiste, craignant la perte de leur statut de citoyens, exacerbés par les pénuries alimentaires, le blocus et les difficultés quotidiennes, les Antillais s’opposent à la politique appliquée par les gouverneurs.
Certains, décidant de partir pour intégrer les unités de la France Libre et se battre, rejoignent les îles anglaises voisines de la Dominique et de Sainte-Lucie où se trouvent les bureaux de recrutements FFL. Intégrés dans un premier temps dans les Forces Navales Françaises Libres, les Forces Aériennes Françaises Libres, les unités d’élites, l’École Militaire des Cadets de la France Libre, etc, en fonction de leurs compétences, ces jeunes femmes et jeunes hommes sont envoyés à partir d’octobre 1942 aux États-Unis pour former le Bataillon des Antilles n°1.

Le 14 juillet 1943, Martinique et Guadeloupe rallient officiellement la France Combattante. Les îles se sont libérées seules, sans intervention extérieure. Les Dissidents partis en exil dans les îles voisines sont rapatriés, certains décident de rejoindre le Bataillon de Marche des Antilles n°5 pour partir sur les théâtres d’opérations européens.

Exposition réalisée au sein du département de la Mémoire Combattante de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre,
Comité scientifique : Messieurs Daniel MAXIMIN, écrivain et commissaire de 2011 année des Outre-mer ; Jean-François MURACCIOLE, professeur des universités spécialiste de la France Libre ; Capitaine Stéphane LONGUET, SHD – Bureau Résistance et Seconde Guerre mondiale ; Mesdames Euzhan PALCY, réalisatrice du documentaire Parcours de Dissidents ; Chloé GLOTIN documentariste réalisant actuellement un film sur la Dissidence.

 

Présentations à venir :

  • 31 aôut : Foire exposition de Châlons-en-champagne (51) en présence du préfet de région
  • 13 septembre : Centre régional de documentation pédagogique de Caen (14)
  • 17 septembre : Saint-Etienne (42)
  • 17 et 18 septembre : Préfecture de Metz (57) à l'occasion des journées du patrimoine
  • 29 septembre : Préfecture de Colmar (68)
  • 3 octobre : Rodez (12)
  • 3 octobre : Centre régional de documentation pédagogique de Mont-Saint-Aignan (76) 
  • 20 octobre : Reillanne (04) en présence de la Préfète
  • 2 novembre : Uzès (30)

 

 

"

Exposition-Dissidence-en-Martinique-et-Guadeloupe.jpg

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article