Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Décés de Bernard Laroque, Nelle Calédonie

18 Mars 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #La France Libre

 

 

LES NOUVELLES CALEDONIENNES : link

Jeu 17 Mar 2011

 

L’adieu d’un grand gaulliste

  

Bernard Laroque, le dernier frère de Roger  link , avait servi dans la deuxième division blindée du général Leclerc, avant de diriger la maison Ballande à Nouméa. Il s’est éteint hier après-midi.

Le dernier survivant de la fratrie Laroque est parti, hier en fin d’après-midi. Issu d’une famille calédonienne originaire de Bordeaux, Bernard Laroque allait fêter ses 93 ans le 1er mai. À 22 ans, alors étudiant à Bordeaux, le jeune fils de Gabriel Laroque s’engage en juin 1940 derrière le général de Gaulle.
La guerre le conduit au Maroc et en Espagne, où il est emprisonné au camp de Miranda avant d’être libéré.
Bernard Laroque rejoint alors la célèbre « 2e DB » du général Leclerc, avec laquelle il mène la campagne de France, jusqu’au « nid d’aigle d’Hitler », à Berchtesgaden, en Allemagne. Bernard Laroque avait d’ailleurs ramené de cet endroit beaucoup d’objets qu’il se plaisait à collectionner. « Il me racontait encore récemment sa campagne. Ses souvenirs étaient intacts », confie son beau-fils, Gérard Vignes.

Légion d’honneur

De retour à Nouméa après-guerre, Bernard Laroque travaille durant une trentaine d’années dans la maison Ballande, qu’il dirige lorsqu’il prend sa retraite à la fin des années 1970. Décoré de la Légion honneur, il est élu adjoint au maire de Nouméa après 1985 et la mort de son frère Roger. L’ancien maire de Nouméa était de huit ans son aîné. Bernard Laroque était marié à Jacqueline-Mary et avait trois enfants, Martine, Didier et Pascal. La rédaction des Nouvelles calédoniennes adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article