Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

Avec Yves le Page, le dernier combattant et résistant disparaît - Pleyben

19 Octobre 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #1ere DFL

 http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Avec-Yves-le-Page-le-dernier-combattant-et-resistant-disparait-_29162-avd-20111017-61483172_actuLocale.Htm

 

 

qm_3279669_1_px_470_.jpg

C'est avec émotion et tristesse que les membres de l'association des anciens combattants de Pleyben ont appris le décès d'Yves Le Page, survenu à l'âge de 88 ans. « Avec lui, Pleyben voit disparaître le dernier combattant et résistant de la deuxième guerre mondiale. Il était à peine âgé de 20 ans lorsqu'il a rejoint les rangs de la Résistance. Employé à la ferme de Restavidan, en qualité d'ouvrier agricole, il ne se sentait plus en sécurité, se sachant traqué par l'ennemi en tant que réfractaire au STO (service du travail obligatoire) », raconte Yves Fitamant.

Yves le PageI s'est engagé au sein de l'armée clandestine. Le temps de se familiariser avec les armes, il est dirigé sur Landeleau où il participe aux durs combats de Pont Stang Vihan en août 1944. « Les victimes ont été nombreuses, il a eu la chance de sortir indemne de cet enfer. »

À l'arrivée des troupes américaines, il s'engage auprès d'elles pour participer au siège de la poche de Lorient, et à sa libération. Avec la création de la 1 re division Française libre, DFL, il décide de poursuivre le combat. Affecté à la 101e auto, il fait la campagne Vosges-Alsace-Anthiop. On le trouve ensuite dans le Sud de la France. Il participe à la libération de l'Italie avec une mission de transport de troupes.

Yves le Page est titulaire de la croix du combattant avec barrette et du diplôme de porte de drapeau, « mission qu'il a accomplie pendant trente ans au sein de l'association des anciens combattants de Pleyben ».

Revenu à la vie civile, il entre au service de l'entreprise Kerdévez, en qualité de maçon. Il y travaille jusqu'à l'âge de la retraite qu'il passe à Kroaz ar Gorreg, village dont il était le doyen. Il y était estimé de tous aussi laissera-t-il le souvenir d'un homme gentil, jovial, discret, et de bon voisinage, partageant sa vie entre sa famille, son jardin, et la belote. Depuis quelques mois il avait rejoint la maison de retraite où il s'est éteint jeudi après midi.

Ses obsèques seront célébrées lundi 17 octobre à 14 h 30 en l'église Saint Germain l'Auxerrois à Pleyben.

 

 

 

 

 

Qu'il repose en paix ...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article