Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de francaislibres.over-blog.com

"Adieu émouvant" au Compagnon Bineau

25 Novembre 2011 , Rédigé par francaislibres.over-blog.com Publié dans #1ere DFL

http://www.nicematin.com/article/menton/adieu-emouvant-au-compagnon-bineau

 

 

 

15097682.jpg

 

Un fervent hommage a été rendu, mercredi, au combattant de la France libre, ardent patriote et gaulliste historique. Robert Bineau, l’un des derniers Compagnons de la Libération

Famille, amis, Compagnons, autorités civiles et militaires ont rendu un dernier hommage, hier matin, à Robert Bineau en la basilique Saint-Michel Archange.

Représentant le Gal Bresse, de la Fondation nationale de la France Libre, Pierre Morrissée a prononcé l'éloge funèbre de Robert Bineau, ancien des Forces Françaises Libres. Âgé de 97 ans, il était l'un des 33 survivants des 1 036 Compagnons de la Libération. Il était notamment commandeur de la Légion d'honneur, titulaire de la croix de guerre 39-45 et de la Médaille de la Résistance avec rosette.

Un « parcours militaire enviable »

« Ceux qui ont eu le privilège de te connaître retiendront que tu étais un homme simple, accessible, courtois, aimable et discret, aimant vivre entouré de l'affection des siens et dans la tranquillité. Pourtant, ton parcours militaire, enviable, a été mouvementé », a rappelé celui qui prit la relève de Robert Bineau à la tête de l'association des Français libres de Nice.

Renfort du général De Gaulle à Londres, puis affecté au Congo Brazzaville, au Tchad, dirigé vers Bir Hakeim et El Alamein, il a aussi participé aux combats contre l'Africa Korps.

De l'Italie, il rejoindra la France en 1944 pour la libérer à Colmar, Strasbourg, puis dans les Alpes-Maritimes. « Tu achèves la guerre avec le grade de lieutenant d'artillerie », précise Pierre Morrissée avant le « moment de l'adieu ». Et dans un dernier hommage emprunt de respect : « En toi un être profondément humain s'en est allé, mais saches que ta mémoire restera toujours dans le cœur des Français libres des Alpes-Maritimes qui t'adressent un adieu émouvant ».

Une vie « exceptionnelle »

Le père Philippe Guglielmi a, quant à lui, voulu prier pour « celui qui a œuvré pour le pays (...) Dieu se souvient de tout ce qu'il y a de beau et de grand dans la vie de Robert ». Il a salué tous ceux qui sont « venus en ce jour accompagner dans sa dernière demeure celui qui a rempli sa vie d'amour. Une vie exceptionnelle consacrée à sa famille, son pays, sa ville, sa région.» « J'ose l'affirmer, là où il se trouve, c'est lui qui prie pour vous et pense à vous auprès de Dieu », a conclu le nouveau curé de la paroisse Notre-Dame-des-Rencontres. Robert Bineau a été inhumé hier au cimetière du Trabuquet.

On notait la présence de Colette Giudicelli, sénateur et vice-présidente du conseil général des Alpes-Maritimes. De nombreux maires étaient retenus au congrès des maires de France, à Paris. Une messe sera célébrée pour Robert Bineau en l'église du Sacré-Cœur lundi 5 décembre prochain par le père Jean Bernardi.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article